1. Le bon goût du poulet d’Antan. Par la durée d’élevage, l’accès au parcours extérieur et l’utilisation d’une race à croissance lente, on obtient une viande plus ferme et plus goûteuse. Un poulet comme celui que vos grands-parents cuisinaient, régulièrement mis à l’honneur par de grands chefs !

 

  1. Une marque éthique. Coq de Prés, c’est tout d’abord une marque créée par et pour les éleveurs ! Fiers et soucieux de valoriser eux-mêmes leur savoir-faire, ils diversifient leurs activités agricoles par la vente à la ferme.Vous pouvez trouver ici les différents points de vente à la ferme.

 

  1. La force d’une coopérative. Les avantages à coopérer sont nombreux : la mutualisation des efforts, l’autostimulation à bien faire son travail, la force d’une marque vendue à la ferme par plusieurs dizaines d’éleveurs, la maîtrise et la diversification des débouchés, mais aussi la convivialité d’un groupe de producteurs fiers de leur produit et de leur marque, Coq des Prés!

 

  1. Une filière durable et équitable. Le respect de la terre, des hommes et des animaux est au cœur de nos préoccupations. Cela passe notamment par une rémunération juste et équitable des différents acteurs de la filière.

 

  1. Une filière belge et transparente. « On dit ce que l’on fait, on fait ce que l’on dit », telle est notre ligne de conduite. Des parents aux poussins en passant par le couvoir, l’abattoir et la fabrique d’aliment, le Coq des Prés est encré dans le terroir wallon. Découvrez plus d’information sur notre filière.

 

  1. Des aliments de qualité et de proximité. Les aliments sont 100% d’origine végétale et bio, sans OGM ni acides aminés de synthèse. La filière Coq des Prés approvisionne tous ses éleveurs par le biais d’un partenariat solide avec la coopérative SCAR, une fabrique d’aliment située à Herve.

 

  1. La santé par la prévention et par des soins naturels. Le Coq des Prés est une volaille qui a été choisie pour sa rusticité issue d’anciennes races françaises. La faible densité en élevage (4m² par poulet), une alimentation de qualité et l’accès à une prairie favorise une bonne résistance aux maladies. De plus, la phytothérapie et l’homéothérapie sont toujours privilégiées (traitements à base d’extraits de plantes).

 

  1. Un cahier des charges BIO strictement contrôlé. Chaque volaille répond au cahier des charges européen bio, précis et spécifique. A cette fin, un organisme indépendant réalise régulièrement des contrôles. Trouvez ici le descriptif du cahier des charges BIO.